Appuis théoriques expertise

Appuis théoriques pour une expertise en communication

Responsable : Sylvie Bourdin • 36 heures • 6 ECTS

Objectifs généraux

L’activité d’un-e responsable de la communication implique la mise en œuvre de compétences techniques et nécessite également des capacités de diagnostic et d’analyse. Celles-ci sont en effet nécessaires pour identifier des mutations proches ou lointaines qui influent sur les dispositifs de communication et constituent des opportunités de changement pour l’organisation et sa communication. Pour développer et mettre en œuvre une politique de communication efficace, le professionnel de la communication doit savoir mettre à distance le prêt-à-penser du discours dominant pour l’interroger, en identifier les éventuelles lacunes ou l’obsolescence. Les travaux de recherche contemporains aident à re-penser les enjeux et pratiques de communication, ainsi que l’environnement local et global dans lequel se déploient les activités de communication.

Thématiques de travail

Les appuis mobilisés sont ancrés principalement :

  • dans les Théories de la communication appliquées aux organisations
  • dans les recherches sur la technologie qui interrogent sa dimension sociétale et explorent les différentes approches de sa construction sociale, particulièrement dans les organisations.

1. Penser les enjeux contemporains de la communication des organisations

  • Communication des organisations et ses enjeux contemporains, considérés à travers le prisme des Approches Communicationnelles des Organisations (ACO) initiées en France, et de la Communication Constitutive des Organisations (CCO) développée outre Atlantique.
  • Approches interactionnistes de la communication : initiées par travaux de Goffman, elles permettent d’envisager les situations de communication et les formes de circulation entre textes et conversations équipées de divers dispositifs et artefacts.
  • Coproduction d’informations et de connaissances, réseaux, et formes contemporaines de transformation des organisations.

2. Penser la technique et la relation technique, approches et pratiques socio-techniques

Comprendre les ressorts du discours magique ou catastrophiste sur les technologies ; savoir interroger les logiques de conception, d’implantation et d’usage de nouveaux dispositifs. Sur cette base, être en capacité de contribuer à des projets d’évolution en matière de technologies de l’information et de la communication en prenant en compte les enjeux organisationnels et les pratiques de coordination.

Pour ce faire, sont mises en discussion des contributions issues de l’Anthropologie des techniques, des Approches des usages, des CSCW (Computer-supported cooperative work) sur les environnements de travail denses en technologies, ainsi que les études relatives à l’évolution des productions d’information en réseaux…

Mise en œuvre pédagogique

Le module s’organise autour de trois points :

  1. Interventions sur le mode du séminaire, intégrant des professeurs invités et faisant place à des échanges favorisant l’appropriation des contenus ;
  2. Approfondissement des théories présentées en séminaires sous forme de lectures individuelles mises en débat (articles en français et en anglais) ;
  3. Transfert des contenus théoriques dans le cadre de situations professionnelles : mobilisation de concepts, de catégories d’analyse pour éclairer une question concrète.

Les connaissances acquises dans ce module seront mobilisées dans le cadre des projets.

Modalités de contrôle des connaissances

Présentation en groupe d’une question de recherche sur la base d’un corpus d’articles scientifiques,
Approfondissement, à l’aide d’articles scientifiques d’une question en lien avec le projet professionnel de l’étudiant,
Préparation, réalisation et analyse d’un entretien semi-directif auprès d’un professionnel de la communication ou en charge d’un projet dans le domaine.